« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

mercredi 4 décembre 2013

Drôles de naissances

On compte quelques naissances "curieuses", parmi mes ancêtres directs ou leurs collatéraux.

Grossesse, ©PhotoPin
    • Une grossesse trop courte :
  • Coutand François et Cousseau Renée se marient le 12 novembre 1736 au Boupère (Vendée) et leur premier fils Pierre naît le 22 décembre de la même année, soit un mois et demi après les noces.


    • Une grossesse vraiment très courte !
  • Bertrand François et Boissinot Modeste déclarent deux naissances à un mois d'intervalle à Saint Amand sur Sèvre (Deux Sèvres) : le 21 thermidor an 11 et le 5ème jour complémentaire an 11, soit le 9 août 1803 pour le premier et le 22 septembre 1803 pour le second ! Le premier de ces enfants est mon ancêtre Marie Françoise.


    • Un père inconnu... pas tant que ça :
  • Lors de leur mariage, Borrat-Michaud Joseph Auguste et Jay Antoinette Adélaïde (à Samoëns, Haute-Savoie, en 1893) demandent à reconnaître et légitimer deux filles, née en 1881 pour la première (dite "enfant naturel de Jay Antoinette") et en 1892 pour la seconde (dite "enfant illégitime de Borrat-Michaud Joseph").


    • Des enfants nés hors mariage :
  • Borrat-Michaud Joseph Auguste est l'enfant illégitime de Borrat-Michaud Justine, né à Champéry (Suisse) en 1863. Le père n'est pas connu.
  • Duchemin Simone est née, en 1657 à Guérard (Seine et Marne), hors mariage, "extra matrimonium" comme le précise son acte de mariage; dans son acte de naissance en effet il n'y a pas de mention du père. Par contre, lors de son mariage, son père (qui lui a donné son nom de famille) est nommé. 

  • Guibé Jacques est qualifié de "bastard" dans son acte de mariage (1640) et celui de son fils (1674). Il serait né en 1612 (selon son acte de décès), mais on le peut pas le vérifier : il n'y a pas de registre de naissance antérieur à 1615 à la Coulonche (Orne).

Et ce n'est là qu'un florilège : de bien belles entorses à la morale . . .

1 commentaire: