« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

lundi 10 février 2014

Restons groupés !

René Roy et Mathurine Guitton se sont mariés à Treize-Vents (85) le premier février 1712. Neuf enfants vont naître de cette union, durant les treize années suivantes :
     - Pierre né le 31/5/1713
     - Marie née le 13/3/1714
     - Perrine née le 1/7/1716
     - François né le 17/9/1717 (notre ancêtre)
     - René né le 5/12/1720
     - Perrine née le 17/2/1722
     - Jean né le 15/5/1724, décédé le 28 (d'après mention marginale)
     - Perrine née le 15/2/1726 (baptisée à la maison en danger de mort)
     - Marie Anne (naissance non trouvée)

Leur première fille Marie se marie dès 1727 (donc âgée de 13 ans seulement), avec un futur âgé de 33 ans déjà.

Mais c'est un autre mariage qui nous intéresse aujourd'hui : celui de 1746. En effet, ce n'est pas un mais trois mariages qu'on célèbre aux Châtelliers-Châteaumur ce 5 juillet.
 
 

François, Perrine et Marie Anne se marient le même jour. 
François est âgé de 29 ans. 
Perrine de 30 ou 20 ans (deux sœurs portant le même prénom de Perrine dans la fratrie, on ignore laquelle se marie en 1746). 
Quant à Marie Anne, son acte de naissance n'a pas été trouvé; on ignore donc également son âge). 

Mariage Roy, AD85

Mariage de françois Roi et jeanne proux
je soussigné ay ce jourdhuy cinquieme juillet de
lan 1746 donné la benediction nuptiale
apres les trois publications faites par trois
dimanches ou fetes consecutifs sans quil nous soit
parvenu aucun empechement canonique vu les
certificat fournis par Monsieur le curé de St Mesmin
et par Monsieur le Prieur [?] de la flocelliere pour
la contractante, a françois Roy fils de René Roy
et de Mathurine Guitton ses pere et mere de cette 
paroisse et a jeanne Proux fille de deffunt pierre
Proux et de renée boismoreau de la paroisse de st
mesmin en presence de françois pasquier et antoine
Bideau lun son oncle et lautre parrein et rené Roy
pere du contractant de pierre Proux frere de la
contractante jean Roy son cousin qui ont declare
ne scavoir signer
Mariage de michel Moreau et de perrine Roy
je soussigné ay ce jourdhuy cinquieme juillet de lan 1746 
donné la benediction nuptiale apres les trois publications 
faites par trois dimanches ou fetes consecutifs sans 
quil soit parvenu a notre connaissance aucun 
empechement canonique vu le certificat fourni 
par Monsieur le curé de St mars de la reorte pour le
contractant, a michel moreau fils mineur de deffunt
Mathurin Moreau et de Marie agneau
ladite marie agneau et michel moreau sont
authorisés par charles auves leur mari et beau pere
demeurant a la peulie paroisse de St mars de la
reorte, et a perrine Roy fille mineure de René Roy
et de Mathurine Guitton demeurant a la brechouere
de cette paroisse en presence de charles auves beau
pere du contractant, d'andre Poupin son oncle,
de René Roy pere de la contractante de 
françois pasquier son oncle qui ont declare ne 
scavoir signer
Mariage de Mathurin Moreau et Marianne Roy
je soussigné ay cejourdhuy cinquieme juillet de lan 
1746 donné la benediction nuptiale apres les 
publications faites par trois dimanches ou fetes 
consecutifs sans quil soit parvenu a notre connaissance 
aucun empechement canonique et vu le certificat 
fourni par Monsieur le curé de St mars de La reorte pour 
le contractant a Mathurin Moreau fils mineur 
de deffunt Mathurin Moreau et de Marie agneau
demeurant a La brechouere de cette paroisse
ladite marie agneau et Mathurin Moreau sont
authorisés par charles auves leur mari et beau pere
demeurant a la peulie paroisse de St mars de la
reorte, et a Marie anne Roy fille mineure de René 
Roy et de Mathurine Guitton demeurant a la metayrie
de la brechouere de cette paroisse en presence de 
charles auves beaupere du contractant, 
d'andre Poupin son oncle, de René Roy pere 
de la contractante, françois pasquier son oncle 
qui ont declare ne scavoir signer

On remarque au passage que les deux filles Roy épousent deux fils Moreau : restons groupés !
Les deux familles habitaient l'actuel hameau de la Bréchoire, aujourd'hui composé d'une dizaine de maisons et bâtiments agricoles. Facile d'imaginer où les futurs couples se sont connus. François a, quant à lui, parcouru davantage de distance : il est allé chercher sa promise à 11 kilomètres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire