« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

vendredi 27 juin 2014

#ChallengeAZ : X comme Xxx, cet inconnu

Ma généalogie est parsemée de Xxx. C’est sous ce terme que sont désignés les prénoms ou noms inconnus.

Détail de l'arbre généalogique

La plupart du temps, ce Xxx est adopté lorsque le nom ou le prénom n'a pas été déchiffré. D'ailleurs, cet état n’est pas toujours définitif : l’écriture du rédacteur de l’acte devient plus familière à force de lire les registres (on s’habitue à la curieuse façon de faire les R chez untel par exemple) et par analogie on arrive à déchiffrer le nom (voir l'article Kesako ? de ce challenge). Ou dans un autre acte il est mieux écrit.

Ou bien encore d’autres généanautes ont été plus clairvoyants et nous donnent la clé pour percer le mystère. Mais parfois on trouve autant de versions du même nom que d'arbres généalogiques en ligne. Du coup, le choix est difficile, voire impossible : pourquoi adopter telle version plutôt qu'une autre ? Alors, en attendant de trouver un acte plus lisible que les autres, je garde le Xxx.

Au début j'avais centré mes recherches sur mes ancêtres directs. Puis, petit à petit, j'ai élargi à tous les enfants de mes ancêtres (enfin, tous ceux que j'ai trouvé). De ce fait, je vois les patronymes plus souvent écrits, et parfois par une autre main lorsque le rédacteur de l'acte change avec les années; ce qui permet de temps en temps de déchiffrer les noms inconnus.

Quelques fois, ce Xxx est choisi simplement parce que le rédacteur de l’acte n’a pas mentionné le nom. Par exemple : « Marthe, fille de Simon Drouard et Françoise ses père et mère ». N'étant pas extralucide, et en l'absence d'autres actes, ladite Françoise est nommée Xxx.

On retrouve aussi ce Xxx pour les enfants mort-nés et non prénommés. En effet, si la plupart du temps les enfants mort-nés sont prénommés avant d’être inhumés, il arrive parfois que ce ne soit pas le cas (ou alors le rédacteur de l’acte a omis le prénom).

Enfin, quatre personnes cumulent le Xxx à la fois dans le nom et le prénom : ce sont toujours des premières épouses non nommées dans l'acte de second mariage de l'époux. Exemple : "Jean Fonteny veuf de la paroisse de Cerizay". Comme il fallait bien mettre quelque chose dans la case ajoutée dans le logiciel de généalogie, j'ai opté pour le double Xxx. Pour celles-là, je n'ai pas beaucoup d'espoir de trouver leur véritable nom et leur état de "Xxx" risque de se prolonger un certain temps.

D'une façon tout à fait arbitraire, je n'ai pas nommé Xxx les pères inconnus ou mères non nommées : la case correspondante est simplement laissée vide.

A ce jour, on compte 18 Xxx comme patronymes et 15 Xxx comme prénoms (dans ma généalogie directe; 61 Xxx prénoms si on prend en compte la généalogie complète, avec tous les enfants).

La plupart des Xxx utilisés en tant que nom de famille sont des femmes, ce qui n'est pas étonnant : les noms d'épouses étant plus souvent négligés que ceux des hommes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire