« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

jeudi 11 juin 2015

#ChallengeAZ : J comme Journal Officiel

Je ne sais pas si vous le savez, et si vous ne le savez pas je vais vous le dire, mais mon bisaïeul ayant occupé un poste dépendant du Ministère de l’Agriculture (garde des eaux et forêts, pour ceux qui ne suivent pas bien) il apparaît régulièrement au Journal Officiel. 

Et ce, pour plusieurs types d’occasions :
  • Nominations :
Extrait Journal Officiel, 11/08/1908 © Gallica

Exemple du 11 août 1908 : "Ont été nommés gardes communaux des eaux et forêts, à défaut de candidats militaires classés pour cet emploi : [...] par arrêté du préfet de l'Ain du 25 juillet 1908, [...] M. Assumel-Lurdin (Jules Joseph Eugène)."

  • Avancements :
Exemple du 25 mars 1927 : "Tableau d'avancement du personnel de classes des préposés des Eaux et Forêts pour l'année 1926 et comportant attribution de classes (Décision ministérielle du 25 mars 1927) [...] 19e conservation - Gardes [...] Pour la 3ème classe (choix) M. Assumel Lurdin, aux Ponts-de-Cé (1er janvier 1927)."
On le voit ainsi changer de classe régulièrement : 5ème classe en 1921, 4ème classe en 1924, 3ème classe en 1927.

  • Changements d’affectation :
Exemple du 16 janvier 1921 : "M. Assumel-Lurdin (Jules Joseph Eugène), garde domanial des eaux et forêts à Condamine-la-Doye (Ain), est appelé, sur sa demande et en la même qualité, au poste non logé d'Angers, commission de pisciculture, poste créé."

  • Pensions civiles :
Exemple : son épouse Gros Marie est citée après le décès de son époux. Elle reçoit une pension temporaire, approuvée et publiée au Journal Officiel le 15 novembre 1929 : "Le mari garde domanial. Services militaires, 2 ans 11 mois 16 jours; services civils, 18 ans 2 mois 16 jours; campagnes, 2 ans 6 mois - pension avec jouissance du 17 mars 1929... 2 162 francs. Relèvement (art. 69)... 130 francs". Les enfants "orphelins" sont également cités : "1° Anne-Marie-Alice; 2° Marie-Rose-Virginie; 3° Marcelle-Philomène; 4° Robert-Jean-Léon; 5° Raymond-Édouard; 6° Roger-Auguste. Le père garde domanial - Pension temporaire avec jouissance du 17 mars 1929 au 18 octobre 1929... 6 854 francs. Et du 19 octobre 1929 au 20 mai 1932... 5 644 francs."

Si les sources ne sont pas toujours fiables (voir article D comme domicile), je crois pouvoir dire qu'on peut faire confiance à celle-ci ! Ces entrefilets, d'aspect un peu sec et pour le moins formel, sont émaillés d'informations multiples : lieux des postes occupés, avancements dans la carrière, création du poste, pensions, durée du service militaire, nombre d'enfants, etc... Si certains étaient déjà connus (ils ont donc été confirmés), d'autres ont été une véritable découverte.

Merci au moteur de recherche de Geneanet et à Gallica pour toutes ces trouvailles.
Source : JO.


4 commentaires:

  1. Je dois avoir un mille de journaux Officiels du début du siècle dernier, d'avant 1912, de mémoire, un par jour.
    Récupérés chez mon ancien Patron, il a acheté un ancien Tribunal pour en faire sa maison, le stock s'y trouvait.
    Dommage, beaucoup son inutilisables, rongés par les rats.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à vous pour ce bel exemple d'utilisation du Journal Officiel !
    Le JO fait l'objet du billet du jour sur le blog Gallica : http://blog.bnf.fr/gallica/index.php/2015/06/11/j-comme-journal-officiel/

    RépondreSupprimer
  3. C'est une chance d'avoir l'occasion de consulter le Journal Officiel pour construire sa généalogie.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Mélanie
    J'ai aussi parlé du JO pendant le challenge. On y trouve effectivement plein de choses sur nos ancêtres passe par l'administration, mais aussi sur nos ancêtres étrangers naturalisés.
    À bientôt

    RépondreSupprimer