« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

mercredi 17 juin 2015

#ChallengeAZ : O comme ovale

Je ne sais pas si vous le savez, et si vous le savez c’est tant mieux, mais sur les fiches militaires on trouve aussi la description physique de son ancêtre. 

On trouve cette information dans la partie « signalement ».

Extrait fiche matricule militaire Jules Assumel-Lurdin © AD01

Au cours de mes différentes recherches, j’ai récolté un certain nombre de fiches militaires (toutes branches généalogiques confondues). 

Selon les époques, les critères (pré-remplis sur la fiche) peuvent varier légèrement. Ainsi :
  • les cheveux et sourcils peuvent être châtains, bruns, noirs, blonds ou roux ; 
  • les yeux marrons, châtains, gris clairs, gris bleus ; 
  • le front haut, bas, ordinaire, découvert, rond ou vertical ; 
  • le nez fort, aquilin, petit, moyen, gros, droit, busqué ou rectiligne ; 
  • la bouche moyenne, grande ou saillante ; 
  • le menton rond ou à fossette ; 
  • le visage ovale, rond, allongé ; 
  • le teint brun.

Des marques particulières peuvent être signalées, telles des cicatrices, des lèvres épaisses, des tâches de rousseurs.

Malheureusement, les recruteurs ont parfois « oublié » de remplir tout ou partie de ce signalement et adieu la description physique !

D’autres ont des façons particulières d’observer leurs nouvelles recrues. Ainsi, j’ai un ancêtre qui a les yeux "roux" et un autre "orangés très verdâtre" !


Merci aux Archives Départementales de l’Ain, de la Vendée, de la Haute-Savoie, du Maine et Loire et de Paris pour ces trouvailles.
Sources : fiches militaires.


3 commentaires:

  1. En 2008, je m'étais amusée à dresser, à partir des informations renseignées sur la fiche matricule, le portrait d'un aïeul via un logiciel de portrait robot.
    Le résultat n'est pas très probant ! http://genealogie-simard-boudarel.over-blog.com/article-19142750.html

    RépondreSupprimer
  2. J'ai essayé plusieurs formes (difficile en effet de transformer les indications militaires en dessin) : les résultats obtenus ressemblent tous plus ou moins à des psychopathes ! Essai non transformé !

    RépondreSupprimer
  3. La description physique est une information précieuse lorsque les photographies familiales ne sont pas passées à la postérité :)

    RépondreSupprimer