« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

vendredi 30 juin 2017

#Centenaire1418 pas à pas : juin 1917



Suite du parcours de Jean François Borrat-Michaud : tous les tweets du mois de juin  1917 sont réunis ici.

Ne disposant, comme unique source directe, que de sa fiche matricule militaire, j'ai dû trouver d'autres sources pour raconter sa vie. Ne pouvant citer ces sources sur Twitter, elles sont ici précisées. Les photos sont là pour illustrer le propos; elles ne concernent pas forcément directement Jean François.

Les éléments détaillant son activité au front sont tirés des Journaux des Marches et Opérations qui détaillent le quotidien des troupes, trouvés sur le site Mémoire des hommes.

Toutes les personnes nommées dans les tweets ont réellement existé.
___ 

1er juin
Ordre de bataillon n°154 (cassation).

2 juin
Le bataillon est transporté en T.M. au camp de Faité (1 km Nord de Ventelay - Marne). Les compagnies laissent au dépôt leurs chefs de section en surnombre.

Carte La Celle-Ventelay

3 juin
A 3h, reconnaissance des positions occupées par le bataillon que nous devons relever dans la nuit. Départ du bataillon à 19h45. Relève terminée à minuit sans incident.

4 juin
Situation du bataillon : PC près de Pontavert. Notre Compagnie est sur la butte de l’Edmond. De là, on peut presque voir Craonne…

5 juin
Travaux d’organisation du secteur du bataillon.

6 juin
Le conducteur de la cuisine roulante de notre compagnie est tué par un obus. C’était un brave gars…

7 juin
Aucune note pour ce jour.

8 juin
Journée calme. Travaux d’aménagement de la deuxième position. Corvée de  transport de matériel aux premières lignes.

9 juin
Bombardement du secteur D sans attaque d’infanterie.

10 juin
Action moyenne d’artillerie. La ferme du Temple est toujours choisie comme cible par l’ennemi. Travail de sape de la 2e position.

11 juin
La 47e Division passe au Ve Corps d’Armée.

12 juin
Journée calme. Un avion survole pendant une heure le bois du Beau-Marais. Quelques obus sur la ferme du Temple. 

Carte La Ferme du Temple © Geoportail

13 juin
Travaux dans le secteur du Bataillon d’amélioration des sapes et des communications.

14 juin
Aucune note pour ce jour.

15 juin
Le Bataillon est relevé dans la nuit du 14 au 15 par le 54ème. On retourne au camp de Faité en réserve.

16 juin
Travaux de propreté. Installation au camp. Des avions bombardent la région et laissent tomber quelques bombes sans causer de dégâts. 

Barbier, 1914 © Gallica

17 juin
Les 6e et 9e compagnies vont au camp de Ventelay.

18 juin
Reconnaissance des « postes » d’Évreux, de Toulon, de Carmes, de Nice par le Commandant.

19 juin
Aucune note pour ce jour.

20 juin
Visite du Général Pellé commandant le Vème Corps d’Armée.


General Pellé © polytechnique.edu

21 juin
Tout le reste de la semaine est consacré aux exercices, effectués par compagnies, et à l’instruction des spécialistes.

22 juin
Exercices par compagnies. Instruction des spécialistes.

23 juin
Exercices par compagnies. Instruction des spécialistes.

24 juin
Exercices par compagnies. Instruction des spécialistes.

25 juin
Ordre de bataillon n°155.

26 juin
Le 51e va relever le 70e cette nuit. Le matin des officiers font la reconnaissance du secteur. Nous partons du camp du Faité à 21h30.

27 juin
Relève terminée sans incident à 2h du matin. Nous allons directement en 1ère ligne.
Le secteur, récemment enlevé à l’ennemi est à réorganiser complètement : tranchées à recreuser, fils de fer à poser…

28 juin
Nuit très agitée : attaque ennemie sur nos voisins de droite (12e BCA). Ordre de bataillon n°156.

29 juin
Travaux d’organisation de la 1ère ligne : pose de réseau, approfondissement des tranchées, nettoyage et réparation des boyaux. Nuit relativement calme.

30 juin
Il paraît que les Américains ont débarqués : peut-être enfin la fin du tunnel ?

Arrivée Américains St Nazaire, 1917 © Gallica




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire