« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

vendredi 31 mars 2017

#Centenaire1418 pas à pas : mars 1917

Suite du parcours de Jean François Borrat-Michaud : tous les tweets du mois de mars 1917 sont réunis ici.

Ne disposant, comme unique source directe, que de sa fiche matricule militaire, j'ai dû trouver d'autres sources pour raconter sa vie. Ne pouvant citer ces sources sur Twitter, elles sont ici précisées. Les photos sont là pour illustrer le propos; elles ne concernent pas forcément directement Jean François.

Les éléments détaillant son activité au front sont tirés des Journaux des Marches et Opérations qui détaillent le quotidien des troupes, trouvés sur le site Mémoire des hommes.

Toutes les personnes nommées dans les tweets ont réellement existé.
___ 

1er mars
Étape sur Champagney, par Quers et Lure. A Lure le Bataillon défile devant le Général Deveney commandant de la VIIème Armée.
Marie-Eugène Debeney, 1924 © wikipedia 

Grand-halte à Ronchamp. Cantonnement dans les faubourgs de Champagney.
Carte Citers-Champagney © Google

2 mars
Étape sur Valdoie (2 km Nord de Belfort). Itinéraire : Frahier, Challonvillars, Cravanche. Grand-halte entre Cravanche et Vadoie.
Carte Champagney-Valdoie © Google

3 mars
Après ces jours de marche, enfin du repos. On apprécie aussi les « travaux de propreté » ordonnés.

4 mars
Étape sur Dannemarie (Haute-Alsace). Départ à 7h. Itinéraire : par Rappe. Grand-halte dans les bois d’Elbach.

Carte Valdoie-Dannemarie © Google

Alternance du travail et de l’instruction prévue par période de 8 jours.
Le 51e est à la disposition du Général commandant le secteur Centre, pour la construction de boyaux, sous la direction technique du génie.

5 mars
Reconnaissance par les cadres des travaux à exécuter. Notre Compagnie, la 8e, est chargée de la construction du boyau de Bénévent.

6 mars
Commencement des travaux. Tout l’effectif du bataillon est employé.

7 mars
Travaux.
Reconnaissance par le chef de Bataillon des villages alentours qu’on aurait à occuper en cas d’alerte.

8 mars
Travaux.

9 mars
En vue des opérations éventuelles à exécuter le chef de Bataillon reconnaît différents ouvrages, le réseau de fil de fer, etc…

10 mars
Travaux sur les emplacements habituels.

11 mars
Nouvelle répartition des travailleurs : avec la 8e et la 9e nous allons au boyau de Brisach.

12 mars
Les travaux exécutés se font de nuit. Vers 17h 12 obus allemands de gros calibre tombent sur le cantonnement de Dannemarie. Plusieurs maisons sont détruites, un caporal blessé.
Dannemarie © ak-Ansichtskarten.de

13 mars
Aucune note pour ce jour.

14 mars
Ordre de bataillon n°144.

15 mars
Travaux.

16 mars
Travaux.
Soldats construisant une tranchée 1916 © Gallica

17 mars
Travaux.

18 mars
Travaux. Ordre de bataillon n°145.

19 mars
Ordre de bataillon n°146 : le chef de bataillon de Fabry-Fabrègues partant en permission, le commandement passe au capitaine Roux.

20 mars
Changements d’affectation.

21 mars
Le Bataillon se rend à Guwenheim pour une période d’instruction. Départ 6h par voie de terre.

22 mars
Reconnaissance par les commandants de Cie des centres de résistance de la gare de Burnhaupt. Ordre du Bataillon n°147.

23 mars
Instruction : lancement de grenades, tir des F.M., des mitrailleurs et des pistolets automatiques.

24 mars
Les permissions sont réduites à 5%.

25 mars
Instruction. Revues diverses. Ordre du Bataillon n°148. Reconnaissance de C.R. Michelbach.

26 mars
Le Bataillon fait mouvement par voie de terre. Départ à 2h. Itinéraire : Rougemont le Château, Eloie, Sermamagny (7km Nord de Belfort).
Carte Guwenheim-Sermamagny © Google

27 mars
Même cantonnement. Travaux de propreté. Revue.

28 mars
Étape de Sermamagny à La Côte (6km SE de Lure). Départ 6h. Itinéraire : Errevet, Frahier, Ronchamp. Grand’halte à Ronchamp à 11h30. Arrivée au cantonnement à 14h.
Carte Sermamagny-La Cote © Google

29 mars
Cantonnement à La Côte.
Instruction dans les Compagnies : évolutions et combat de la section et de la compagnie.

30 mars
Le bataillon embarque à Lure en deux trains. Notre Compagnie est dans le 2e, qui part du quai militaire à 0h32.
Le peloton des prisonniers, avec le s. lieutenant Chassagneux, embarquera à la gare de Champagney le lendemain.

31 mars
Voyage en chemin de fer par Epinal, Neufchâteau, Gondrecourt, Bar le Duc, Vitry le Francois, Sezanne, La Ferté Gaucher. Nous débarquons dans la nuit du 31 au 1er à 3h et cantonnons à Montreuil.
Carte Lure Ferté-Gaucher © Google



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire