« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

mercredi 1 juin 2016

#ChallengeAZ : A comme Avoir un cadavre dans le placard

AVOIR UN CADAVRE DANS LE PLACARD

Signification


Avoir dans son passé un scandale, une affaire peu avouable que l'on ne tient pas à divulguer.


A © 3xrien.over-blog.fr

Origine


Le cadavre symbolise ici le lourd secret qu'il ne faut surtout pas ressortir au grand jour, qu'il ne faut pas "déterrer" alors qu'il est dans un endroit, le placard, où il pourrait être inopinément mais facilement découvert. Il peut aussi bien s'agir d'un sombre secret de famille, par exemple, que d'une casserole que traîne un politique en campagne.


Cette expression est une copie pure et simple de l'anglais "a skeleton in the closet" dont l'origine réelle n'est pas connue mais qui a été popularisée en 1845 par le romancier britannique William Makepeace Thackeray, auteur entre autres des "Mémoires de Barry Lyndon" portées à l'écran par Stanley Kubrick.



7 commentaires:

  1. Bonjour Mélanie,
    Ton thème est très bien trouvé et je suis curieux de découvrir toutes les expressions que tu recenses. Très bon mois de juin !
    Guillaume

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Guillaume,
      j'espère que tu tiendras le rythme tout le mois car la première question que tu as soulevée est déjà passionnante (mais pas sûre que les non-initiés nous comprennent...).
      Mélanie

      Supprimer
    2. De toute façon, tout est programmé déjà :)

      Supprimer
  2. Cela commence "fort"... Très bonne idée ! Bon challenge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai un peu hésité, puis je me suis dit qu'en tant que généalogistes nous avons l'habitude de ces confrontations (nous qui nous nous réjouissons parfois/souvent de trouver le décès d'un ancêtre !)...
      Bon challenge à toi aussi !

      Supprimer
  3. toujours mieux qu'avoir "une araigné au plafond" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le deux on est pas arrivé :)
      J'adore le thème vivement la suite !!

      Supprimer