« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leur accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

jeudi 3 octobre 2019

Les livres de bébé

Les « livres de bébé » ne sont pas une invention récente : j’en ai déniché un de 1946 (celui de ma mère en l’occurrence). 

L'album de 1946

Puis je me suis demandé si ceux d’aujourd’hui étaient très différents de ceux d’hier ou pas. J’ai donc emprunté à ma sœur le livre de son fils (né en 2010) et de sa fille (née en 2013). 

Le livre de 2013 (détail)

Ne gardons pas le suspens plus longtemps : globalement on y retrouve les mêmes rubriques. Mais avec quelques différences tout de même. Voici un tour d’horizon des livres de bébé, de la grand-mère aux petits-enfants.

Les rubriques communes

L'identité du bébé. « Bébé 46 » est née en décembre à 8h30, pesait 1,850 kg et mesurait 48 cm. Il est précisé qu’elle est née à terme, mais on dit dans la famille qu’une boîte à chaussure aurait pu être son premier berceau tant elle était menue. Ses petits-enfants pesaient 3,460 kg (« bébé 2010 ») et 2,860 kg (« bébé 2013 ») pour 51 et 47 cm.

La généalogie du bébé, du nouveau-né jusqu’aux grands-parents. En 1946 cela reste un tableau écrit, dans les années 2010 ce sont plutôt des photos.

Les ressemblances du nouveau-né. Ressemblance de BB46 : front de son père ainsi que la bouche et le nez de son oncle maternel (qui n’a que 8 ans de plus). BB10 : « Maman trouve que je ressemble à papa et papa à papa ». BB13 : on ne sait pas trop à qui elle ressemble.

Les premiers jours. BB46 « a très peu d’appétit » mais « les digestions sont bonnes ».  BB10 se réveille toute les deux heures pour la tétée : « pas facile pour maman mais toi tu aimes ! ». BB13 est allaitée par sa mère jusqu’à ses trois mois ; elle prend peu à chaque fois, mais très souvent (« toute la journée »), pour compenser.

L’alimentation : BB46 a été nourri au sein de sa mère pendant un mois, avec 6 tétées par jours, toutes les trois heures. Il est précisé que « le bébé ne prenant pas assez les tétées eurent lieu toutes les deux heures. Très petit appétit ». Il s’avère que le bébé a failli mourir parce que la mère n’avait plus de lait mais ne s’en est pas aperçue ! La semaine suivante une consommation mixte a été tentée : 3 tétées au sein alternées avec trois biberons. Il est précisé « lait maternel insuffisant, complété par du lait concentré ». Une ligne est réservée à la marque du lait concentré. Celui-ci a été pris de janvier à octobre, « date à laquelle le bébé prit du lait ordinaire, le lait concentré ne lui convenant plus ».
Elle a pris ses premières bouillies à 5 mois. Elles étaient composées de farine lactée Nestlé. « Au début une bouillie lactée le midi puis un mois après une bouillie au bouillon de légumes en plus le soir avant le dernier biberon, prise à la cuillère ». BB13 a goûté des aliments solides à partir de mars 2014 (de la purée de carotte). Au début elle aimait « tout », puis quelques temps plus tard : « rien ».

La première sortie. BB46 : « très fragile, ne pas la sortir avant un mois, surveiller très attentivement ». La prescription a été suivie, puisque celle-ci est ensuite décrite : elle a eu lieu 6 semaines après la naissance du bébé, elle a duré une heure, dans sa voiture (landau). Le trajet est décrit rue après rue. BB13 a fait sa première sortie au parc dès sa sortie de la maternité.

Les dodos de bébé. Le sommeil est de BB46 est « très bon », elle « n’a pleuré qu’une nuit et jamais après ». BB10 a fait sa première nuit à 2 mois et trois semaines, puis maman a rayé et a corrigé : « Erreur ! Une semaine plus tard c’était terminé ! ». Il a fallu attendre que bébé trouve son pouce (à trois mois) pour s’endormir seul et… dans son lit : avant il n’acceptait que le cosy ou le lit de ses parents.

Les cadeaux faits à bébé. En 1946 on reste dans la tradition des incontournables couverts en argent (assiette, cuillère et timbale) ou des cadeaux utilitaires (robes, manteaux, capuchon…). Passé les années 2000 on trouve des peluches et doudous à la pelle (« à peine née tu as déjà plein de peluches ; il n’y a d’ailleurs plus de place dans ton berceau. »). Les hochets ont traversé le temps et les générations.

La silhouette du pied et de la main de BB46 ont été tracés lors de ses 18 mois, mais on a du s’y reprendre plusieurs fois pour celle de la main : la mère a ajouté une parenthèse précisant « elle a bougé ». Pour BB10 ce sont deux photos d’empreintes (mains et pieds) laissées dans le sable qui remplacent les silhouettes faites au stylo à bille.

Les jouets de bébé : en mars 1647, BB46 joue à cuire les aliments; en avril 1948, elle joue à la balle. Ses jouets préférés : à 2,5 ans elle préfère les boîtes. Des gros boutons lui représentent des perles, de l’argent ou des billes. C’est le seul jeu, avec ses cartes et ses boîtes, qui plaisent. Celui de BB10 est Sophie la Girafe.

La croissance du bébé : pour BB46 chaque semaine son poids est noté, depuis la naissance (1,850 kg) à la 13ème semaine (4,400 kg). En trois mois le bébé a pris 9 cm ; puis de la 14ème à la 26ème semaine (6,150 kg et 62 cm) ; de la 27ème à la 39ème semaine (7,200 kg et 66 cm) ; et enfin de la 40ème à 52ème semaine (8,500 kg et 70 cm). Pour BB13 taille et poids sont indiqués de la naissance à 12 mois (2,860 kg et 47 cm) à (7,900 kg et 69 cm).

Le diagramme de la courbe de poids du bébé : en 1946 la courbe en rouge indique le poids « normal », en bleu celui du bébé, qui se situe toujours à 1 kg en dessous de la précédente. En 2010 il n’y a pas de courbe « normale », mais seulement les indications parentales : d’un peu plus de 3 kg à la naissance jusqu’à 13 kg à 27 mois. Sa taille est notée sur un tableau : de 60 cm à 3 mois jusqu’à 87 cm à 2 ans.

Le développement physique de bébé (rebaptisé « mes premières fois » en 2010) :
- le bébé a tenu sa tête droite à 5,5 mois
- s’est tenu assis à 8 mois
- s’est traîné à 9 mois
- s’est tenu debout à 10 mois (BB46), 7 mois (BB10)
- a fait ses premiers pas à 1 an
- a marché seul à 16 mois

Habileté manuelle : BB46
- a commencé à se servir de ses mains pour saisir un objet à 6 mois (BB46), 3 mois (BB10)
- s’est servi seul d’une cuillère à 15 mois et d’une fourchette à 22 mois
- a été mis à table pour la première fois à 2 ans

Éveil de l’intelligence :
- a prêté attention au son à 3 mois
- a souri à 1 mois (BB46), 2 semaines (BB10)
- a tendu les bras le jour de son baptême
- a dit maman à 1 an
- a tenu son biberon seul à 6 mois (BB10) et à 1 an pour BB13

Le langage :
Parole : BB46 dit tout ce qu’on lui fait dire, à 27 mois, mais très mal ; pas de grandes phrases encore. Les premiers mots de BB46, après papa et maman furent : cola, ateau (gâteau), aisin (raisin), ayer (ça y est), que c’est ça, qu’est là-haut. Vers 15 mois : non et popo, susucre ; appelle Nicole [sa sœur cadette] « aco » puis « quicole ». A 2,5 ans parle à peu près couramment.
BB10 disait « ça tique » (ça pique) ou « Batelot » (pour matelot).
BB13 a commencé par dire un truc ressemblant à « au revoir » le soir au coucher. Mais longtemps elle est restée « tout juste muette. Ça ne t’intéresse pas beaucoup de parler » [et dire que maintenant elle est si bavarde !]. Son premier maman a été dit à 19 mois et papa à 20.

La marche : après avoir marché 4 mois le long des murs, BB46 s’est lancée à travers la cuisine à 16 mois ; n’a bien marché qu’à 17 mois (coqueluche).
A un an BB13 marchait en se tenant aux murs.

Les dents de bébé : un croquis d’une bouche est dessiné, chacune des dents se voyant attribué un numéro. A côté les numéros sont reportés dans un tableau et la place est laissée pour y mettre la date d’apparition de chaque dent. Pour BB46, la première dent, une incisive de la mâchoire inférieure, est apparue à l’âge de 7 mois, la dernière a poussé en mars 1949. La maman précise que « les dents sont sorties par 2 ou 3 la même semaine, toujours accompagnées de bronchites dentaires, un peu de fièvre, une perte d’appétit [déjà qu’elle n’en n’avait pas !] et par là même de poids. Mais elles n’ont pas causées de grandes douleurs. » BB13 a eu sa première dent en avril 2014 (une incisive inférieure). Les dents ont poussé sans douleur. Une enveloppe collée en bas de page contient la première dent de lait tombée en mai 2019.

La vaccination du bébé. La vaccination antituberculeuse n’a pas été faite, l’antivariolique en octobre 1947 et a entraîné une forte fièvre (« presque 40 »). Une feuille volante de petit format est glissée à cette page : c’est un certificat de la sage-femme de la « Maison d’accouchement de Mme Antoine » certifiant que le bébé a été vacciné « avec succès » 11 mois après sa naissance (il correspond au vaccin antivariolique, bien que ce ne soit pas précisé).

Les maladies infantiles : du premier rhume de BB46 à 3 mois et demi jusqu’à la rougeole à 18 mois. En dehors des maladies classiques, on soulignera « une grande anémie » à 10 mois. BB13 a eu la varicelle en juin 2014 et il a fallu « 4 médecins pour la diagnostiquer et un passage aux urgences pédiatriques ».

La mèche de cheveux :
BB46 coupée le 12 avril 1949
BB10 (non datée)
BB13 coupée à 2 ans et un mois


Les mèches de cheveux de bébés

Les inédits de 1946

L’extrait de naissance du bébé.

Le baptême de bébé nous renseigne sur sa date, le lieu, le parrain (oncle paternel par alliance) et marraine (tante maternelle) et les personnes présentes.

Les habitudes de bébé
Les bonnes habitudes :
- propre le jour à 15 mois
- marche seule à 16 mois
- se relève quand elle tombe à 17 mois
Les mauvaises habitudes :
- suce son pouce à 2,5 mois
- va bouder dans un coin à la moindre contrariété à 20 mois

Le caractère à différents âges :
- un an : coquette, coléreuse, pas méchante, jalouse mais bon cœur.
- à 18 mois : elle se vexe et boude.
- à 2 ans : elle est très complaisante, cherchant toujours quel objet peut manquer pour l’apporter aussitôt et a très bon cœur ; adore sa petite sœur qui le lui rend bien ; mais elle est capricieuse, entêtée.


Les inédits des années 2010

- Avant moi : comment mes parents se sont rencontrés, les conditions d’annonce de la grossesse, comment se passe-t-elle, les échographies.

- Le jour de mon arrivée. On y décrit la météo, des extraits de journaux racontent l’actualité. Ce qu’on entend à la radio et voit au cinéma, le signe astrologique.

- Le choix des prénoms. Quels étaient les envies de la future maman et ceux du futur papa et le choix final (des prénoms doubles qui reprennent les deux souhaits des parents).

- La maternité : les bracelets de naissance de la maternité, les premiers mots dits au bébé, les photos à la maternité.

- L'arivée à la maison : la chambre, le faire-part de naissance, les doudous, le premier bain : donné par maman à BB13 qui a semblé ne pas trop apprécier cette nouvelle expérience, les premières bêtises. « Pas de bêtise dit maman, tu es très sage !!! » BB10.

- Les photos d’anniversaires et autres (première sortie, vacances, Noël, etc…).

- Les premiers dessins.


Globalement on retrouve donc des rubriques identiques, même si elles ne sont pas libellées exactement de la même manière. Chaque livre de bébé est le reflet de son époque, tant au niveau de la morale que du visuel.

Ainsi celui de 1946 est assez moraliste (« Ainsi vous aurez rendu service à ce petit être, chair de votre chair, et aurez étendu sur lui […] la tendre protection que l’oisillon demande aux ailes de sa maman. »). Il est édité par Nestlé donc il est légèrement orienté (« Combien précieux alors seront […] tant de renseignement sur l’alimentation... »). Mais passé 2010 on est dans une ère beaucoup plus visuelle : les albums sont donc plus ludiques, plus décorés et laissent une grande place à l’image. Si, dans l’album de 1946 il y a bien des pages réservées aux photos, elles sont presque toujours vides (il n’y a qu’une seule photo).

Le livre de bébé de 1946 adopte un ton descriptif (« a marché à tel âge ») tandis que ceux des années 2010 sont adressés directement à l’enfant (« tu adorais ça »).

___

Enfin je souhaite faire une dédicace personnelle à BB13... née un 3 octobre...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire